Remparts de Vannes


monumentLes remparts de Vannes sont les fortifications érigées entre les IIIe et XVIIe siècles pour protéger la ville de Vannes dans le département du Morbihan en France. Fondée par les Romains à la fin du Ier siècle av. J.-C. sous le règne d’Auguste, la civitas Venetorum se voit contrainte de se protéger derrière un castrum à la fin du IIIe siècle, alors même qu'une crise majeure secoue l’empire romain. Cette première enceinte demeure la seule protection de la cité pendant plus d’un millénaire. C’est à l’époque du duc Jean IV, à la fin du XIVe siècle, que l’enceinte de la ville est réédifiée et étendue vers le sud pour protéger les nouveaux quartiers. Le duc veut faire de Vannes non seulement un lieu de résidence mais également une place forte sur laquelle il peut s’appuyer en cas de conflit. La superficie de la ville intra-muros est doublée et le duc adjoint à la nouvelle enceinte sa forteresse de l’Hermine.
Les guerres de la Ligue de la fin du XVIe siècle obligent la ville à se doter de plusieurs bastions polygonaux (Gréguennic, Haute-Folie, Brozilay, Notre-Dame). L’éperon de la Garenne est le dernier ouvrage défensif construit à Vannes vers 1630. À partir de 1670, le roi Louis XIV vend morceau par morceau les éléments des remparts afin de financer ses guerres. L'événement le plus significatif est, en 1697, le don à la ville de Vannes des ruines du château de l'Hermine, qui servent alors au réaménagement du port et à l'entretien des bâtiments municipaux.
Les aménagements urbains du XIXe siècle ont pour conséquence la démolition de plusieurs segments de la muraille nord et ouest. Il faut attendre la destruction partielle en 1886 de la porte Prison, un des plus vieux accès à la vieille ville, pour voir des Vannetais attachés à leur patrimoine se réunir pour former une association de défense du patrimoine en 1911. S’ensuit la mise en place progressive de la protection des remparts au titre des monuments historiques entre 1912 et 1958. Depuis plusieurs décennies, la ville entreprend la remise en état et la mise en valeur des parties des remparts dont elle est propriétaire. Clé de voûte du patrimoine vannetais et élément touristique par excellence, les remparts de Vannes comptent parmi les rares fortifications urbaines qui subsistent encore en Bretagne.
'monument'

    Partager cette sortie :

    Sorties similaires aux alentours

    monument

    Château de l'Hermine (Vannes)

    monument : Le château de l'Hermine est un ancien château fort disparu intégré aux remparts de la ville de Vannes (Morbihan). Le château fut la résidence des ducs de Bretagne entre le XIVe siècle...

    monument

    LES REMPARTS

    monument : Rue du Rempart 56000 Vannes

    monument

    Maison des Trois Piliers (Vannes)

    monument : La maison des Trois-Piliers est un édifice constitué de deux maisons contiguës, situées au 1 rue Thiers, à Vannes dans le Morbihan.

    musee

    Musée d'Histoire et d'Archéologie de Vannes

    musée : Adresse: Château Gaillard 2, Rue Noé 56000 VANNES Ouvert de mi-mai à mi-juin tous les jours de 13h30 à 18h et de mi-juin au 30 septembre 2009 tous les jours de 10h à 18h

    siteRemarquable

    PLACE DU POIDS-PUBLIC

    site remarquable : Place du Poids public 56000 Vannes

    Navigation
    Nouvelle recherche
    Publicité
    Votre avis sur la sortie